CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Bons plans » Topos » Dent de Crolles : conseils de vieux dentistes

Dent de Crolles : conseils de vieux dentistes

D 1er novembre 2009     H 13:19     A Antoine.J     C 0 messages


Quelques conseils pour celles et ceux qui ne sont pas des familiers de la dent (familiers mais toujours motivés pour se la faire même avec 85 dents au compteur ; je sais, je sais Stéph M., tu en as plus de 100 au compteur, mais comme tu n’as pas encore sabré le champagne au sommet avec tes potes...)

En raison de sa situation géographique, la dent prend souvent les entrées de SW assez rapidement... plus vite des fois qu’annoncé tu peux avoir 5-10km/h en haut du pré, voire 50m sous le sommet, et 25km/h au déco au 2ème virage après le col des ayes, si ça commence à bien ronfler, moi je redescends... et j’évite d’aller à Pravouta car on risque d’être sous le vent du bec Charvet (n’est-ce pas Anne ?)

Comme je le disais plus haut, attention au phénomène d’accélération ; je me suis retrouvé un jour avec 20km/h au déco, arraché et je suis passé au-dessus de la croix en marche arrière (heureusement je me suis fait dégueuler face est mais sans trop de rouleaux...). Si c’est trop fort au sommet, je vous déconseille de décoller des banquettes en herbe en dessous du piton rocheux du pas de l’oeil ; ça peut vite rentrer ; l’un de nous est rentré au CHU en hélico il y a quelques années après s’être fait arracher ; par contre, on peut tenter de décoller en haut du pré en longeant les falaises ; on peut trouver un endroit où déplier son aile ; ne décoller que si le vent est bien face ce qui n’est pas très fréquent ; souvent il est de travers et c’est turbulent en sortie de déco... Mais certains sont montés dans ce genre de conditions... ont croisé des professionnels qui redescendaient en disant "c’est cuit pour la journée"... et ont pû décoller tranquille... comme quoi ...

En conclusion, quand on n’a pas beaucoup de dents au compteur et qu’ils annoncent que c’est la dernière belle journée d’automne, allez-y, mais faites gaffe : ça peut être soit :
- un plouf,
- 10-15km/h au déco et un soaring de rêve
- un peu plus et ça peut être vite dangereux !

Voilà, j’ai essayé de résumer en quelques lignes les conseils d’un habitué de la dent, ce sommet magique où j’ai fait certains de mes plus beaux vols (tu te rappelles ce soaring du 24 décembre Phiphi ? ce vol d’été 2003 au petit matin après un bivouac frigorifié avec la petite famille de Stéph... ce vol de cet après-midi aux couleurs flamboyantes d’automne...).

Voir aussi le topo