CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Bons plans » Topos » Habert Chamechaude - Brèche Arnaud

Habert Chamechaude - Brèche Arnaud

D 17 décembre 2006     H 14:30     A Jac     C 0 messages


JPEG - 92.9 ko
Vue Générale

Massif => Chartreuse

Sommet => Chamechaude

Alti. départ =>1014m

Alti. sommet =>2082m

Dénivelé =>1068m (max)

Montée =>2h30


JPEG - 37.3 ko
Déco EST

Orientation du site :

=>>EST

=>>SUD

Carte => IGN 3334OT


Atterrissage officiel :

=>> Le Sappey-en-Chartreuse : sur le terrain sportif de l’école.


Accès routier :

Depuis Grenoble => direction la Tronche pour attaquer la monter dans la chartreuse par Corenc => puis suivre la route qui mène directement à Le Sappey-en-Chartreuse.

Accès randonnée :

Du Sappey, prendre en haut du village à droite.

Monter dans la forêt par la face Sud -Est de Chamechaude.
Arrivé au Habert, monter environ 150 m de dénivellé sur le premier
épaulement que l’on voit en regardant vers la crête de Chamechaude.

JPEG - 37.6 ko
Brèche vue du Habert

C’est le déco, orientation Est ou Sud selon qu’on décolle sur l’un ou
l’autre coté de l’épaulement.
Ce n’est pas bien grand, on ne peut préparer que 2 voiles, mais bien
confortable, on peut étaler quasiment sur du plat.
Ca peut décoller de là, en Est, léger Nord, pas trop fort sinon on est
sous le vent, ou en Sud. Par bonnes conditions on peut se faire le
sommet en décollant de là en fin de matinée (solaire).

Si ça vous dit de monter sur la Crête, on peut y parvenir par la brêche
Arnaud.

Il suffit de monter environ 300 m de dénivellé.
Sous la brèche, on contourne une ravine par la droite ou la gauche.

JPEG - 48.8 ko
Montée vers la brèche

A mon avis c’est là le passage le plus dangereux car un faux pas peut être
fatal. Puis on arrive dans la faille finale. C’est de l’escalade facile.

JPEG - 49.1 ko
Brèche vue du bas

A part le risque de chute de pierre il suffit de mettre les mains sur
les prises et les cables pour sortir assez rapidement. il n’y a que les
10 derniers mêtres ou c’est vertical. Pour plus de facilité on peut
apporter un bout de cordelette pour monter le final sans sac et le
hisser depuis le haut.

En hivernal, je suis monté pour la première fois en janvier 2006. La
neige n’était pas abondante et bien stabilisée, elle était dure à
souhait pour bien accrocher.

JPEG - 34.5 ko
Brèche vue du haut

Dans des conditions différentes ça doit
être carrément craignos. Aprés le couloir à l’ombre déboucher en ouest
l’aprés midi au grand soleil fait drôlement plaisir. Dans l’atmosphère
stable ou face à de jolies bouffes de face, plus qu’à s’envoler pour se
laisser glisser au point de départ au Sappey, ou mieux jusqu’en vallée
du Grésivaudan.

JPEG - 42.3 ko
Dans la brèche Arnaud

Si vous ne craignez pas le vertige, choisissez une belle journée pour
boucler ce tour au moins une fois.

Période :

Toute l’année mais voir les recommandations dans le descriptif de l’accès en randonnée.

Jac SAMSON