CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Fin de série en Belledonne

Fin de série en Belledonne

D 23 juillet 2014     H 08:21     A Pierre     C 0 messages


Après une semaine à apprendre l’aérologie par la méthode dure (trouver le seul déco dans le nuage, voler à Courtet le seul jour de l’année où l’Australie ne donne pas*, apprendre la règle du h<=1/3xH=sous le vent, poser chacun d’un coté d’une montagne sinon la récup’ c’est pas drôle, misérer dans l’inversion à St-Hil pendant qu’à 5km de là certains font 3000m en Chartreuse), Clovis et moi nous sommes dit qu’il fallait peut-être écouter les "vieux"** parapentistes pour mettre fin à cette série...

Jeudi soir, je décide de suivre le plan d’un certain SPJ : je monte en bus avec John et Théo à Chamrousse. Enfin un joli vol ! Ca monte, c’est doux, c’est rond ! Dans l’euphorie de l’instant, je me lance sur les lacs Roberts en vue d’aller au Grand Colon et... ça le fait pas ! Mais c’est pas grave, retour en contournant les Ramettes, un gentil thermique me remonte jusqu’au déco puis petite balade juste au Sud du Recoin. 1h20 de vol, attéro dans les règles, ce petit vol me réconcilie (un peu) avec Chamrousse :-)

Le lendemain, Clovis, Lucas, Nicolas et moi sommes dispo l’aprem. On ne change pas un Chamrousse qui gagne mais pour cause de tour de France, on suit une nouvelle fois le plan SPJ : Allevard !
Repérage de l’attéro (qui ne va pas servir cette fois, mais on ne pouvait pas savoir) et montée jusqu’aux Plagnes en télésiège.
Déco ****, alimenté comme il faut, belle vue, des fusibles à gogo !
Une fois en vol, ça monte bien ! :-)
Lucas, Clo et moi faisons un premier beau plein en enroulant ensemble : enfin le vol de groupe qu’on a cherché toute la semaine ! Puis on suit une voile vert défraîchi et bord d’attaque orange passé sur le Grand Charnier et le Pic du Frêne avec un mon record d’altitude à 3600m au passage !

JPEG - 244.3 ko
Clovis au dessus du Grand Charnier

De là haut, le Mont Blanc semble à portée de main, les Bauges sont toutes petites et les névés et lacs de Belledonne sont magnifiques !

JPEG - 268.9 ko
Pierre et l’enfilade des sommets de Belledonne Nord

On part au Sud vers le Puy Gris où je prends du retard en tâtonnant le thermique. Lucas est bien plus haut et nous guide super bien (va plus à droite, regarde le nuage là ça va monter, y’a du Nord mets toi bien au vent...).
Au pic de la Grande Valloire, nos chemins se séparent : je suis en stand-by pour essayer de faire le plaf, Clo part vers le Rocher Blanc, Lucas vers le pic des Cabottes. Vu de loin, aucune des deux options ne me chauffe vraiment...

JPEG - 248.6 ko
Arrivée vers les 7 Laux

Je fais donc le plein à 3600m et feu vers les 7 laux (station) et la montagne des Fanges. La transition est trèès longue, j’ai le temps de me dire 1000 fois "ça le fait, ça va le faire, ça le fait pas, ça passe laaarge, je vais poser, ah non en fait, c’est quoi ce taux de chute, j’avance pas, jsuis contré !, et si je m’allonge ça va plus vite ?" et de repérer le grand champ posable à Fond de France. Le verdict tombe alors : ça passe ! (à 30m sol). Et côté Pipay, je ne trouve rien...

Comme n’ai pas envie de terminer tout de suite mon vol par une glissade en vallée, je pose à mi-hauteur de la station et je remonte à pied en haut du TSD Grand Cerf (NB : une piste de ski, à pied, et à fortiori en montée : c’est raide).

JPEG - 480.1 ko
Quand on sait pas voler, faut savoir marcher ! ^^

Pendant ce temps, la radio de Clovis tombe en rade. Au téléphone, il m’annonce qu’il est parti vers le Ferouillet, la Grande Lance de Domène et le Grand Colon : c’était une bonne option, bien joué ! Lucas lui s’est bien refait (ben mince c’était une bonne option aussi alors...) et peut tranquillement me regarder transpirer.

Une heure plus tard, je m’installe au déco au Dôme des Oudis, Lucas repart boucler le parcours jusqu’à Allevard pour chercher une voiture (!). Il ne me reste plus qu’à ploufer vers les collines bordières de Belledonne, je pose dans le même pré qu’un parapentiste qui me précède. Je lui demande où je suis, il me demande d’où je viens, bref on se demande ce qu’on fait là.
Un coup de stop et une discussion sur les savons artisanaux plus tard, me voilà à Goncelin où je croise le président et SPJ, puis Nicolas me récupère après ses deux beaux vols en local. On récupère Clovis à Domène, puis on se pose tous les trois en terrasse pour un combo pizza-bière :-)

Ca c’est du parapente comme on aime ! :-)
(mais ça arrive pas souvent !)
Et Belledonne, c’est vraiment beau !

*dixit un biplaceur local
**en temps de vol bien sûr

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message