CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Cross » Vol Libre (sans voiture)

Vol Libre (sans voiture)

D 14 juin 2006     H 08:49     A Fred     C 0 messages


Comme jac et thierry, j’aime bien la pratique alternative qu’offre le vol sans voiture ou presque sans voiture. Cela laisse plus de liberté au vol. On se sent moins aimanté par ça sacro sainte auto en vue d’une récup foireuse. Du coup on vole vraiment différement genre : " voiture au chaud tu voles plus haut".
Pour ma part je n’ai pas les largesses d’emploi du temps de Jac qui arrive encore à nous faire croire qu’il est débordé de boulot :-)

Donc ce dimanche, je suis parti de chez moi, sac au dos, direction le Pas de la Balme. La montée au soleil est plutôt chaude. Je ne suis pas seul sur les sentiers du vercors mais le seul dans le coin avec un sac bourré d’un gros chiffon. L’ambiance dans le cirque de chateau-bernard est à la stabilité. Du reste je vois un certain nombre de voiles au serpaton qui rament. Il semble qu’il y est eu un groupe du club malheureux........

Crêtes du vercors

Avec un décollage à 1830m j’asssure un minimum pour zéroter le long des faces EST. L’extraction va être difficille. Mais avec patience et persévérence j’arrive du bas de la soeur Agathe sur les gensives a me hisser jusqu’au sommet. J’ai l’impression de reconnaitre la voile de notre chère trésorier magic fred ramer comme un besognieux sous les deux soeurs. Un appel radio....mais sans succès. Je l’entend encore me traiter de poissard......mais que l’on inverse pas les rôles (c’est pas moi le nain !!!!). En revennat vers le sud je finis par arriver aux barbules qui se forment. Feux vers le grand veymont, le sud me contre et j’ai le temps d’aprécier le paysage, faut dire que la réserve des hauts plateau c’est beau (ça fait toujours une excuse pour dire que je n’avance pas vite). D’ou je suis je dommine le vercors et j’essaye de m’imaginer boucler un tour du vercors. Mais cela c’est une autre histoire. Pour le moment j’échange en radio avec jac, on s’était promis de se retrouver en l’air. Nous sommes en visuel de quelques kilomètres. Jac m’apprend que j’ai l’irréductible rémi sur mes talons. Les nuages commencent bien à s’étaler. En volant au nuage il me faut parfois descendre pour ne pas passer dedans. L’idée de rencontrer un avion de ligne ne m’enchante pas, et dieux sait comme parfois il passe bas sur le vercors. Je tourne au grand veymont en me faisant bien descendre entre le sommet et le pas de la ville. Le retour s’annonce au cailloux.

Grd Veymond

Pas mal d’ombre, des thermiques se nainifiant (on dirai que le nain CHVD est passé par là), j’assure le retour a mis hauteur de la falaise. Le soleil dans le dos et avec les rayons perçant par endroit les nuages, le cheminement est de toute beauté. Puis enfin au niveau des tours du playnet à 1550m il y a enfin un thermique, un vrai, étroit mais actif. Je remonte donc à la crête pour aller tourner devant le pas de la balme. Ca fait deux heures que je me ballade autour de chez moi. J’avais promis de ne pas rentrer tard. Je fais un dernier tour du cirque de chateau-bernard et je vais me poser à la maison. Heureux de cette petite excursion en toute simplicité, je me demande pourquoi parfois on va chercher à perpette ce que l’on a à portée de sellette.

Tout est dans le plaisir,

Fred