CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Paralpinisme » La Diagonale des Fous

La Diagonale des Fous

D 21 décembre 2009     H 13:13     A seb     C 0 messages


Petite fraicheur ce 16 décembre au départ de Freydière. L’isotherme -10° était annoncé à 1000m, visiblement la météo ne s’est pas trompé sur ce coup là !

Jean-Pierre et Julien ont répondu présent à l’idée du jour : gravir la goulotte Diagonale à la Grande Lance de Domène avec les voiles sur le dos et décoller de là haut.

On commence dans la mer de nuages qui nous accompagne jusque sous le lac du Crozet. Pour le moment, le vol semble compromis, mais nous voilà au soleil, devant un océan cotoneux parsemé d’ilôts (Chamechaude, La Dent, Le Grand Veymont...) les pieds dans la neige, bref c’est le bonheur.

JPEG - 608 ko

On quitte la trace qui file vers le col du Pra pour remonter le vallon sauvage vers le col du Loup. La neige porte bien, on avance tranquillement en direction de la face W de la Grande Lance et de notre objectif.

JPEG - 1021.5 ko

On profite d’un petit coin au soleil pour mettre les crampons, sortir la doudoune et attraper les piolets et nous voilà au pied du mur. Et quand on dit au pied du mur, c’est plutot du premier degré. A cause du début de saison peu enneigé et du froid qui régne la goulotte est bien séche et commence par une petite renfougne les pieds sur le gneiss qui met rapidement dans l’ambiance.

Ajoutons a cela que par soucis de légerté et par impossibilité de protections fiables sans glace, la corde est restée au chaud à la maison... Celà aura raison de la motivation de Jean Pierre qui décide prudement de faire demi tour tant qu’il est temps et de redescendre à pied.

JPEG - 1017.2 ko

On continue avec Julien dans le couloir en bonne neige en direction du petit ressaut rigolo qui marque la fin de la goulotte. Un joli petit mur sans neige ni glace en cheminée.

Première tentative avec le sac, bilan ça ne passe pas.

Pas grave, on se les fait passer avec un bout de corde. Ah, zut, c’est vrai on n’a pas de corde. On bricole avec une cordelette d’appareil photo et un bout de prussik, ça fait pile poil 3m, accroché en bout de piolet, ça le fait !

C’est reparti pour un petit pas de danse, les pieds sur des grattons. Un peu de reflexion, un petit regard pour Jean Pierre bien tranquille qui descend dans le vallon, et ça passe.

Gymnastique pour se faire passer les sacs, Julien arrive a son tour, et c’est parti pour une scéance de brassage sur la pente de fin.

JPEG - 1.1 Mo

Virage à droite, corniche, soleil, nous voilà sur l’arête. Jolie pente douce, vue magnifique, vent de face. VENT DE FACE ?!? Au lieu du N tournant NW annoncé on a un petit ENE bien sympa.

JPEG - 914.7 ko

Malheureusement la mer de nuages est toujours là, elle. Pas grave, on a pris les minis voiles, c’est pas compliqué a installer, on se fait quand même le vol jusqu’au Crozet, de toutes façons c’est trop beau.

Préparation facile (forcement, 16m2 et deux élévateurs ça va vite à étaler et démêler !), ça glisse sur la neige bien dure alors on pose l’aile sur les cailloux, un coup sur les avants, c’est comme à la pente école, il suffit de se retourner, laisser glisser les pieds sur la neige et on rentre dans le décors. Le vol est court mais somptueux.

JPEG - 838.3 ko
JPEG - 886.2 ko

Posé dans la dégueulante du Crozet, la neige nous offre un terrain assez lisse et vaste. Grosse banane, je me retourne pour voir arriver Julien... et je ne vois rien !

Les conditions ont changé au déco, c’est plus fort et turbulent, le vol sera bien moins agréable que le mien. Mais le voilà enfin, la dégueulante est négociée et on a des nouvelles de JP qui a trouvé un randonneur pour le descendre dans la vallée.

On refait les sacs en emmenant en souvenir quelques litres de neige du Crozet dans nos caissons. Et on replonge dans la crasse pour finir vers 16h à la voiture.

Un vin chaud et une bière à l’auberge de Freydière qui est ouverte et il est temps d’aller à la douche et à la soupe !

Infos :

Goulotte la Diagonale, 250m, AD à AD+ suivant les conditions. Pente de sortie très sujette aux plaques à vent. Approche : 2h30 depuis Freydière.

Sortie sur l’arête W de la Lance, descente à pied facile et evidente. Déco en E, SE, S et SW facile et sans danger, possible mais exposé en W. Posé possible au Crozet, sinon à Freydane, Revel ou Murianette suivant la finesse de votre engin !

Course et vol avec une Zako 16 et une Spiru 18. Franchement le top pour ce type de terrain et de conditions.

En bonus, un lien vers les photos de de la sortie de Julien.