CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Sorties club » Randos » Amateur vol bivouac hivernal

Amateur vol bivouac hivernal

D 9 mars 2006     H 14:18     A remi     C 0 messages


Petit résumé de la semaine derniere, pour les amateur de vol montagne...!
3 jours en vol bivouac dans Belledonne
Préambule semaine montagne
Pour les habitués du vol montagne et de Belledonne en général, il y aura
trop de détails. Ceux-ci sont destinés à Guillaume, et a d’autres, qui veulent
découvrir ce type de vol, et qui, ne connaissant pas, m’ont demandé de
nombreuses précisions.


lundi 20
Monté au Moucherotte 1901 m , arrivé au déco une grosse averse de neige s’
approche, je renonce à décoller, le temps de reprendre mon sac et on y voit
plus à 10 m, je reprends donc le chemin du retour, .15 minutes plus tard, soleil
...et quelques regrets...

mardi 21
Pour ne pas rester sur cette petite déception je décide, un peu tard, mardi,
d’aller me faire une dent (de crolle 2062 m ). Il fait assez beau, et il y a
de jolis cums. Je monte entre 12 et 14 h, il y a des endroits un peu raides,
j’ai bien fait emporter mon piolet.
Certains autres qui demande un pas d’escalade en été sont par contre
tellement rempli de neige qu’on y passe sans même s’en rendre compte. Quelques
voiles thermiquent au pilier sud, c’est de bon augure.
Je décolle face à un léger nord, en monte rapidement, la balade dure 2h avec
un plaf vers 2400m . 3 ou 4 autres voiles se baladent le long de la crête.
Le printemps arrive bientôt !

couché de soleil sous la grande Lauzière

Je pose près de l’intersection qu permet d’aller vers le col du coq.
Il est environ 16h. Le col et fermé, il n’y a que des voitures qui
descendent, remplies de randonneurs, à l’exception des personnes qui habitent les
hameaux du coin...
Je ne suis pas rentré !
Je range tranquillement mon sac ...en me posant bien des questions sur mon
retour vers ma voiture.
Je vois passer une voiture qui monte, alors que je suis encore au milieu de
mon prés (bien entouré de lignes) je lève le bras à tout hasard, super coup
de chance, c’est un jeune skieur de rando qui monte pour se faire la dent
après le boulot, ouf !
Mon envie de passer du temps en montagne se précise en ce début de vacances,
je prévois de passer les 3 jours suivant dans Belledonne
Belledonne

Mercredi 22 /2
Couché un peu tard, je suis à la bourre, je fini le sac vers 11h, emportant
ma proton, avec la radical de supair, (600gr) soit 8 kg, je rajoute le duvet,
la tente, des fringues, les raquettes, 2 sandwichs pour chaque jour, des
biscuit au chocolat, 4 bananes, 3littres d’eau, une pince multiprises, 10m de
suspente...le tout pour 28 kg.

Départ de frédière,(1131 m ) vers 12h 30 il ne fait pas chaud et pas très
beau au départ, le sac est bien lourd tant que je ne suis pas chaud.
Je prend la direction du lac du Crozet(1974 m ) par le près Raymond,
itinéraire normal pour rejoindre le refuge de la pra (2109m).Vers 1800m je me
retrouve au grand soleil, et me fait doublé par plusieurs skieur, au très petits
sacs,....

Je continu en direction de la croix de belledonne. En partant tôt le matin j’
aurais pu l’atteindre en fin d’après midi. Je passe près du col de la pra(
2186 m ), et m’arrête vers 16 h au bord du lac du grand doménon ( 2385 m ),
il est temps de faire quelques photos et de préparer la tente.

patit matin à 2400

Je l’amarre avec les raquettes plantées dans la neige au cas où il y aurait
du vent, et m’amuse à découper des plaques de neige dure pour faire un petit
mur dans le même but.
Avant de dormir je place dans le duvet mes bouteilles pour ne pas retrouver
des blocs de glace le matin, l’appareil photo, et un toperware rempli de
neige pour faire un litre d’eau, c’est très efficace et cela m’évite le réchaud
à balader.
Couché vers 19h c’est un peu tôt, et les -15 qu’il doit faire me réveillent
plusieurs fois en début de nuit.

Levé vers 7h, grand beau temps sur une mer de nuage qui monte jusqu’à 1900 m
environ, seules émerge chamechaude et la dent en chartreuse. Magnifique !
Monté jusqu’à la croix de Belledonne( 2926 m ), jusque vers midi. Pas mal de
skieurs qui me posent des questions sur mon gros sac. Et non je ne vais pas
redescendre en raquettes avec !

croix de belledonne

Le vent de nord me met ici sous le vent du grand pic, et je cherche plus d’
un heure un endroit pour décoller proprement après le pique-nique. En fait un
déco dos voile aurait largement suffit, et m’aurait permis de pouvoir dormir
au sommet de la grande lauzière.

Finalement je décolle du col de Belledonne ( 2824 m ), il est trop bas pour
permettre passer le col des rochers rouges de l’itinéraire de monté . Je
passe donc par le col de Freydane qui n’est qu’à un peu plus de 2645 m. survol
des lacs des doménons, le col de la pra et le refuge en contournant la
lauziere à ma gauche. Posé vers 2300 dans les pentes de la Lauzière. Super couché
de soleil, photos, -10 -15...ça valait vraiment le déplacement !
Bivouac, levé 8h et attaque de la grande Lauzière,( 2745 m ) il y a peu de
trace, c’est un jour blanc, on ne voit pas grand-chose, je suis entre un
plafond à 2000m et un autre vers 3000. Je fini par trouver une trace hors
itinéraire dans un couloir bien raide trop à droite...
.j’arrive dans le grand cirque sous le sommet, qui est bien décollable, au
passage. Encore une fois la trace est trop à droite dans un couloir très
étroit où il faut faire des marches, et qui débouche, à ma grande déception sur
le haut du couloir très raide et verglacé de la grande vaudaine, au lieu du
tranquille plateau sommital.
Une ½ h pour faire 100m horizontaux sur le bout des raquettes avec le
piolet bien enfoncé à chaque pas....
Enfin le sommet, le temps n’est pas très beau, mais c’est quand même
magnifique... !

Il doit être 14 h, et je prépare la voile pile au sommet, et la brise de
nord de 5 Km me permet un joli décollage bien facile. Je repart sur les lacs des
doménons et regrette que la mer de nuage m’interdise de poser à frèdiere près
de la voiture...ce sera donc le bord du croset.
Vers 2000 m , donc 800 m à redescendre à pied, mais de belles photos et un
super souvenir, de m’être plongé quelques jours dans cet univers loin au
dessus des nuages , au grand soleil...

Qui vient la prochaine fois ?...