CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Vie du club » AG, CA, etc » CR relatif à la FFVL » AG extraordinaires de la FFVL

AG extraordinaires de la FFVL

D 28 mai 2007     H 07:56     A jcl     C 0 messages


Lyon, 28 Avril 2007, JC Labiche

Les clubs étaient convoqués à 2 AG, l’une extra ordinaire pour une modification des statuts et l’autre faisait suite à l’AG ordinaire du 17 Mars qui fut annulée pour cause de quorum non atteint.

L’AG extraordinaire qui portait sur une obligation de démission immédiate des membres du comité directeur en cas de vote négatif du rapport moral, a été annulée elle aussi pour cause de quorum spécifique non atteint.

L’AG extra-ordinaire normale, avec 62 clubs seulement présents et 95 représentés fut immédiatement ouverte.

Le président Benitende remercie les présents et les représentants officiels présents.

Puis il donne lecture de son rapport moral (RM) dont le texte est disponible sur le web.
Les points marquants en sont :
- l’équipe en place a travaillé avec un CD composé à 45% de nouveaux élus, c’est-à-dire sans expérience, une gestion démarrée sans programme politique établie et il attire l’attention sur le fait que l’équipe en place saura tirer toutes les conséquences d’un vote négatif du rapport moral
- la création de 2 comités nationaux en Kite et delta
- la remise à niveau d’une informatique dépassée avec la création de 5 sites internet.
- une présence forte dans la gestion de l’espace aérien, dans les compétitions, l’accès des handicapés au vol libre, la sécurité et l’enseignement.
- l’édition d’un vol passion en équilibre financier.

Après discussion, ce rapport fut voté à 54% de oui et 32% de non.

Le bilan financier est caractérisé par un excédent de 32000 euros pour 2006, une progression des cotisations de 4% ce qui fournit ¾ des recettes, le taux de prise de licences 2007 est bon à ce jour, la mise en place d’une comptabilité analytique ajustable en cours d’année.
Ce rapport fut voté avec 81% de oui.

La progression de l’ordre du jour ayant été rapide, le point traitant de la vente du terrain de Clécy est mis en avant en attendant l’heure du repas. Le vote fut sans appel avec une réponse positive à cette demande de 100% des votants. Et j’ajoute ici, bravo aux responsables du club ICARE de Basse Normandie !!

Après le repas l’ag reprend avec une discussion de politique générale. Le président expose une synthèse des conclusions émises par les différents comités nationaux en insistant sur la formation de cadres fédéraux, la
centralisation de la gestion des sites. Les FDN (Fédérer à Nouveau) demandèrent l’ajout dans le texte de la notion de « prise en compte de l’avis des adhérents »....etc ....ce qui donna lieu à un échange houleux. Comment consulter pour tout et n’importe quoi 32000 adhérents alors que les élus sont en mission pour ce processus de prise de décision ? J’ai fait valoir et rappelé ce dont un club a besoin et attend de la part de la fédé, à savoir une réponse forte et un soutien à toutes démarches liées à l’espace aérien ou à la défense des sites et qu’il ne fallait pas trop s’attarder sur les aspects d’éthique qui ne seront que coquilles vides s’il n’y a plus aucun bénévole pour leur mise en œuvre, que le harcèlement incessant des élus bénévoles du CD lassaient les clubs au point de ne plus se déplacer à leur AG, notre faible nombre aujourd’hui encore en témoigne. Alors stop aux blabla-fuite en avant et mettons cette énergie au service de la fédé avant tout.
A l’applaudimètre, cette motion a recueilli une approbation massive.
Au final la ligne politique fut votée à 87%.

Puis vint le vote pour le renouvellement de 4 nouveaux membres au CD.
Saluons l’élection de C Estienne qui se consacrera au delta, F Izoard à la trésorerie, T Senac qui revient dans un CD apaisé et animera les sites et V Gensac (emblème de FAN qui se dit disponible....)

Mon sentiment est que nous sortons d’une longue période de turbulences aux effets négatifs et dévastateurs pour la cause bénévole. Une équipe nettement plus solide et plus expérimentée est désormais aux commandes de notre fédé, beaucoup d’espoirs sont enfin permis. La succession à la gouvernance brillante du président Blandin semble avoir trouvée son rythme de croisière.
A noter le courage et la force morale de notre directeur technique Michel Darras qui bien que très malade était présent, très actif et déterminé sur les différents points débattus.