CHVD.ORG - Club des Hommes Volants du Dauphiné
Vous êtes ici : Accueil » Vie du club » Challenges » Challenge "une dent par mois"

Challenge "une dent par mois"

D 18 octobre 2013     H 22:02     A Antoine.J     C 0 messages


Le CHVD organise la deuxième édition du challenge "une dent par mois".

Dent de Crolles 13r

L’objectif est de décoller une fois par mois de la dent de Crolles en montant à pied.

Ce challenge commencera le 1er octobre 2013 et se terminera le 30 septembre 2014. Si les conditions le permettent, on peut envisager de conclure ce challenge par le Vol1807 de la Coupe Icare .

Un fichier disponible sur le site vous permet d’inscrire vos réussites : https://drive.google.com/folderview?id=0B1bvVOSx-kbvWjBxLVRac0RVdG8&usp=sharing

Un blog a été créé pour suivre ce challenge au jour le jour !
unedentparmois.blogspot.fr

Les vainqueurs sont ceux qui auront réussi à remplir le maximum de cases.
Une condition pour participer est de s’engager à faire un récit avec photos d’au moins un de ces vols, ou de ces tentatives !

Un jury décernera lors de l’AG2014 des prix aux participants. Le président du jury sera Mr. Stéphane Miloche, THE spécialiste de la dent. Stéphane, le (la) président(e) et moi-même sélectionnerons les membres de ce prestigieux jury.

Plusieurs prix pourront être attribués en fonction de critères comme le plus grand nombre d’itinéraires parcourus, des vols en biplace pour faire découvrir l’activité, des vols sans CO2... Le jury délibérera en toute indépendance sur les critères qu’il aura retenu.

Attention : voler à la dent de Crolles n’est pas un vol-rando sans risque. Il s’adresse à des pilotes autonomes. Pour les pilotes autonomes qui n’ont pas encore fait ce vol, ce challenge est une opportunité pour eux de découvrir avec ce vol-rando avec des pilotes plus expérimentés

1/ Itinéraire de montée : monter à la dent en hiver et au début de printemps présente des risques, lorsque les pentes sont enneigées, et notamment lorsque la neige est gelée. En hiver, il vaut mieux monter en début d’après-midi quand la neige s’est ramollie (mais pas trop...). Crampons et piolet sont vivement conseillés. Il faut aussi savoir renoncer quand on ne se sent pas à l’aise.

2/ Aérologie au sommet
beaucoup d’entre nous ont fait des décollages en Nord et des soarings par léger vent de SW et ont des souvenirs de ces vols qu’ils garderont toute leur vie. Mais lorsque le vent est de secteur S-SW, le vent forcit très rapidement sur les cent derniers mètres. Soyez prudent dans ces conditions. Si le vent est trop fort au sommet, il est parfois possible de décoller plus bas dans les banquettes ou en haut du pré mais observez bien l’aérologie avant de vous décider à décoller (vent souvent de travers, rafaleux...) et de plus ce vol ne comptera pas pour le challenge, car il faut être au moins au niveau du pas de l’oeil pour que ce vol soit validé

Le décollage par vent de nord est accessible avec nos voiles modernes... lorsqu’il est faible (sinon, gare aux rouleaux lorsque l’on passe le col)

Et bien sur, inutile de rappeler que l’on ne décolle pas au-dessus de la belle mer de nuage fréquente lorsqu’il y a une couche d’inversion... avec l’idée de la traverser.

Dernière recommandation : pour la sécurité, volez toujours avec une radio allumée et chargée.

3/ Atterrissage
Il existe deux atterissages officiels. Vous pouvez atterrir à Lumbin et à Saint-Nazaire-les-Eymes. Ce dernier atterrissage est déconseillé :
- lorsque l’activité thermique est bien établie, en début d’après-midi en particulier.
- lorsque la tendance est de NW ; en fin de journée le vent météo vient renforcer la célèbre "dégueulante" du Manival et rend l’atterrissage délicat, parfois en marche arrière !

Si vous connaissez mal cet atterrissage demandez conseils aux habitués qui vous donneront de sages conseils.

En 2003-2004, nous étions seize inscrits à participer à ce challenge. Tous n’avaient pas coché les 12 cases, mais chacun a pu apprécier le caractère convivial de ce challenge, dans l’exprit de ce qu’est le CHVD.

Je vous invite à vous inscrire encore plus nombreux cette année.